Covid News

6.12.2021

COVID 19 – Message du Conseil Médical

Seuls les vaccins Pfizer et Moderna sont utilisés pour la troisième vaccination (booster), indépendamment du vaccin qui a été administré en premier lieu.  

Le délai est le suivant : 

  • après 2 mois si vous avez reçu le vaccin J&J lors de la vaccination de base ;
  • après 4 mois si vous avez reçu le vaccin Astra Zeneca ;
  • après 6 mois si vous avez reçu le vaccin Pfizer ou Moderna.

Les personnes sont appelées automatiquement en fonction de ce moment, et en priorité les personnes atteintes de SEP qui prennent des traitements immunomodulateurs pour la SEP. 

Pour savoir si vous êtes inclus.e dans la liste des priorités, seul votre médecin généraliste peut le vérifier (pas votre neurologue).


4.10.2021

Comment les personnes atteintes de SEP répondent-elles aux vaccins contre la COVID-19 ?


22.07.2021

COVID-19 et la route vers l’immunité (ou ‘protection’)

11.03.2021

Mise à jour des recommandations de la Fédération Internationale de la SEP (MSIF) du 5 mars 2021

(En accord avec le Conseil Médical de la Ligue Nationale de la SEP)

Télécharger le document

Für unsere deutschsprachigen Besucher finden Sie unten eine Nachricht von MSIF mit Empfehlungen zu Covid-19 und Impfung.  

Download


25.02.2021

Lien vers un article de la Fondation Charcot :

Sclérose en plaques et vaccination COVID-19


15.01.2021

Mise à jour des recommandations de la Fédération Internationale de la SEP (MSIF) du 13 janvier 2021

(En accord avec le Conseil Médical de la Ligue Nationale de la SEP)

Télécharger le document

Für unsere deutschsprachigen Besucher finden Sie unten eine Nachricht von MSIF mit Empfehlungen zu Covid-19 und Impfung.  

Download


Message émanant du Conseil Médical des Ligues belges

26.06.2020

D’après les données recueillies au cours des derniers mois, on peut actuellement conclure que la SEP en soi n’entraîne pas un risque accru de subir une évolution sévère d’une infection à COVID-19. Ce risque est plus élevé avec l’âge (>60 ans), la présence de maladies cardiaques et pulmonaires et un EDSS >6. Par consequent, il est conseillé aux personnes atteintes de SEP dans cette situation de suivre strictement les precautions générales, d’éviter si possible les zones publiques très fréquentées, et de porter un masque à ces endroits.

Quant à l’utilisation de la thérapie immunomodulatrice, les données sont rassurantes pour le moment. Par conséquent, les personnes atteintes de SEP dont le traitement a été interrompu ou reporté doivent contacter leur neurologue pour discuter de la reprise du traitement.


29.04.2020

Le Conseil Médical se réfère aux informations sur le site des autorités de santé belges: https://www.info-coronavirus.be/fr/.

Leurs mesures de prévention s’appliquent de la même manière aux patients SEP et à la population générale. Pour la majorité des patients atteints de SEP qui travaillent, ni la maladie ni les traitements ne constituent une raison pour ne pas continuer à travailler ou reprendre le travail.

Sachant que les mesures de préventions resteront d’application pendant plusieurs mois encore, même si elles sont progressivement assouplies, il est important de trouver un bon équilibre entre les risques et les avantages d’une continuation/reprise du travail et du traitement.

Les recommandations du Conseil Médical sont donc:

·       Travaillez si possible et autant que possible de votre domicile. Regroupez les activités qui nécessitent votre présence au travail afin de limiter le temps au lieu de travail.

·       Respectez la distance de minimum 1.5 m. Portez un masque si cela n’est pas possible.

·       Lavez-vous régulièrement et soigneusement les mains. Ne serrez pas de mains.

·       Portez toujours un masque sur les transports en commun.

·       Discutez de votre traitement avec votre neurologue, certainement s’il l’a interrompu ou si le début du traitement a été retardé. 

Pour le reste, l’avis général du Conseil Médical du 11-03-2020  reste d’application, mais bien entendu l’avis de votre neurologue tient compte de votre situation personnelle.


18.03.2020 

Informations complémentaires de la Fédération Internationale de la SEP (MSIF)


11.03.2020

Le Conseil Médical renvoie pour les informations les plus récentes au site web des autorités sanitaires belges https://www.info-coronavirus.be/fr/.

Pour l’instant (11 mars 2020), et aussi longtemps que nécessaire, cela signifie pour les personnes atteintes de SEP :

* Les mesures préventives recommandées à la population générale devraient être appliquées de manière encore plus stricte par les personnes atteintes de SEP, surtout si elles sont traitées avec des produits immunomodulateurs.


* Pour les personnes traitées avec des produits immunomodulateurs, les conseils préventifs suivants s’appliquent :

Interféron bêta (Avonex, Betaferon, Rebif), acétate de glatiramère (Copaxone), tériflunomide (Aubagio), fumarate de diméthyle (Tecfidera), fingolimod (Gilenya), natalizumab (Tysabri) : en principe, le traitement est poursuivi.

Ocrelizumab (Ocrevus), cladribine (Mavenclad), alemtuzumab (Lemtrada) : contactez votre neurologue pour savoir si l’administration prévue aura lieu.

* Les personnes atteintes de SEP qui suivent une thérapie immunomodulatoire et qui ont une infection confirmée par le coronavirus contactent leur neurologue et interrompent leur traitement.

COVID News

Retrouvez ici toutes les informations du Conseil Médical de la Ligue

Accéder aux Covid News
Skip to content